Demande Adressée à Madame la Maire de la Ville de Poitiers Présidente du CCAS

Lors de la réunion de négociation avec notre organisation syndicale CGT le 13 octobre 2020, concernant la restitution des congés volés aux agents et pour laquelle vous nous avez répondu favorablement, nous vous avions demandé l’application de la prime Grand âge de 100 euros net par mois pour tous les aides-soignants titulaires, stagiaires, ou contractuels travaillant en EHPAD, USLD… Décret n° 2020-1189 du 29 septembre. Nous vous avions également demandé l’application du décret concernant le complément de traitement indiciaire attribué aux personnels des EHPAD territoriaux, ce qui représente 183 euros net par mois.

Alors que le Ségur de la santé a acté une revalorisation des rémunérations inédite pour tous ceux qui font vivre les établissements de santé et les EHPAD en France, le Gouvernement a décidé d’en accélérer la mise en œuvre. Comme annoncé le 15 octobre 2020 par le Premier ministre, Jean CASTEX, et le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier VÉRAN, la revalorisation des personnels de la fonction publique hospitalière des établissements de santé et des EHPAD ainsi que des personnels médicaux des établissements de santé prévue dans le cadre des accords du Ségur sera anticipée d’ici à la fin de l’année 2020. Deux textes règlementaires publiés au journal officiel, dont le dernier ce dimanche 1er novembre, actent d’une part le versement de l’intégralité de la revalorisation socle de 183€ net par mois pour les professionnels de la fonction publique hospitalière des établissements de santé et pour l’ensemble des professionnels des EHPAD publics, et d’autre part de la revalorisation de l’indemnité d’engagement exclusif de service public versée aux médecins de l’hôpital public, au 1er décembre 2020.

Une revalorisation pour près de 2 millions de professionnels avant la fin de l’année.
L’accord relatif aux personnels de la fonction publique hospitalière prévoyait une revalorisation de l’ensemble des personnels du secteur public de 183 euros nets mensuels en deux phases : un complément de traitement indiciaire (CTI) de 93 euros au 1er septembre 2020 puis de 90 euros au 1er mars 2021. La seconde tranche du CTI de 90 euros net mensuels sera anticipée et versée dès le 1er décembre 2020 à l’ensemble des personnels des établissements de santé et EHPAD publics.
Ainsi près de 2 millions de professionnels des établissements de santé et des EHPAD – infirmiers, aides-soignants, sages-femmes, manipulateurs-radio, secrétaires médicaux, … - verront leur rémunération augmentée de 183€ net / mois.

 

Vous nous avez demandé un peu de temps pour répondre à cette demande. Nous sommes conscient qu’il faille du temps pour étudier cette revendication car nous savons que cela implique des conséquences financiéres.
Nous avons renouvellé notre demande à plusieurs reprises sans pour autant avoir de réponse.
La crise sanitaire de la Covid 19 affecte particulièrement les personnes âgées en EHPAD et met en première ligne les professionnel.le.s de ce secteur. Au 24 mai, le gouvernement dénombrait déjà 75 516 cas et 14 061 décès de résident.e.s, soit 50 % de la population décédée à cause de cette épidémie, et au moins un tiers des salarié.e.s auraient été touché.e.s. Les premières mesures d’urgences des pouvoirs publics n’ont pas été priorisées dans les EHPAD, les laissant aller au front sans protection, sans test, démuni.e.s pour faire face, avec des résident.e.s vulnérables, à ce virus destructeur.
Cette crise sanitaire a mis en avant ce métier dur, mentalement et physiquement. Elle a permis à l’opinion publique de s’apercevoir que c’est un personnel indispensable. Mieux vaut tard que jamais, mais ils méritent bien plus que de simples applaudissements. En ce qui concerne notre syndicat, nous n’avons pas attendu cette crise sanitaire pour nous apercevoir que nos collègues font un travail exeptionel et surtout indispensable. Nous attachons beaucoup trop d’importance aux valeurs de l’être humain pour ignorer le travail de nos collègues et nous placerons toujours l’être humain en priorité. C’est pourquoi nous estimons légitime cette revalorisation salariale.

Nous réiterons une nouvelle fois nos demandes :

- l’application de la prime Grand âge de 100 euros net par mois pour tous les aides-soignants titulaires, stagiaires, ou contractuels travaillant en EHPAD, USLD… Décret n° 2020-1189 du 29 septembre.
- l’application du décret concernant le complément de traitement indiciaire attribué aux personnels des EHPAD territoriaux, ce qui représente 183 euros net par mois.

Covid-19 Informations

INFOS CORONAVIRUS

GOUV

SITE GOUVERNEMENT

COVID 19 questions/réponses

pub site covid 2

Evènements

images

fier

 

Suivez nous sur Facebook

Notre chaîne Youtube