Considérés par nos politiques comme des «NANTIS» les fonctionnaires sont traités par ces mêmes politiques comme des «BANNIS».

Le 14 mai 2016, au Journal Officiel ont été publiés les premiers textes d’une grande série réformant la Fonction Publique Territoriale dans son architecture et ses grilles.

La nouvelle architecture (suite à PPCR que la CGT a rejeté car insuffisant) doit permettre de mettre en place 3 grades dans chaque catégorie.

Ce 1er jet concerne :

-Pour l’année 2016 la catégorie B en revalorisant les grilles (transfert d’une « infime » partie du régime indemnitaire en points d’indices) permettant des économies aux employeurs publics contrairement à ce que les journalistes racontent.

– Pour l’année 2017 la catégorie C en restructurant les grilles normées en 3 grades : C1 – C2 et C3, la catégorie B en modifiant et revalorisant les grilles. Dès le 1er janvier 2017 Les agents à l’échelle 3 seront reclassés en C1.

Les agents à l’échelle 4 et l’échelle 5, fusion en 1 seul grade et reclassés en C2, donc une seule échelle de rémunération.

Les agents à l’échelle 6 reclassés en C3.

Les agents de catégories B verront une rénovation des grilles avec reclassement dans les échelons de leur grade.

La fonction publique doit voir son architecture de 3 grades par catégorie / mais il semble que ceci ne soit qu’illusion.

Le gouvernement semble laisser pour compte les agents de maîtrise. 

Alors que la logique voudrait (et ce que revendique la CGT) faire une fusion des 2 grades de maitrise en un seul et passer ce grade en catégorie B idée que le gouvernement avait commencé à programmer.

Non seulement les carrières s’allongent mais le pouvoir d’achat sur une carrière baisse et donc le gouvernement fait une économie sur le dos des fonctionnaires.

L’augmentation des points de 2016 est juste un transfert des primes sur le salaire brut (un simple jeu d’écriture) qui permet aux employeurs publics de faire des économies (abattement sur salaire : décret 2016-588).

De fait cette architecture en 3 grades est comme un soufflé sortit du four : « que du vent » et dont certains syndicats réformistes pourtant signataires du PPCR se félicitent.

Donc la catégorie des agents de maîtrise ne fait pas encore l’objet de rénovation.

Ce sont comme d’habitude des laissés pour compte et cela ne semble gêner personne ou presque.

Voir les nouvelles grilles

52ème Congrès